L’anxiété et les traitements à base de cannabinoïdes

ANXIÉTÉ ET PANDÉMIE

Il serait difficile de nier l’impact qu’aura eu la pandémie de COVID-19 sur l’anxiété et les troubles anxieux dans la population. Que ce soit de nouveaux symptômes anxieux ou bien une exacerbation de symptômes existants, la plupart d’entre nous connaissons des gens affectés, si ce n’est pas nous-même. 

Les raisons qui justifient cet impact? Isolation sociale, stress monétaire, changements majeurs et soudains, incertitude face au futur, sensation de perte de contrôle, crainte de la maladie, etc. Certaines personnes ont côtoyé la COVID-19 de plus près encore: les gens ayant été atteints, les gens ayant perdu des proches ou ayant vécu la crainte de les perdre, les travailleurs essentiels et bien sûr, les professionnels de la santé de plusieurs milieux.

Selon un sondage de Statistique Canada publié en mars 2021 et effectué entre septembre et décembre 2020 en collaboration avec l’Agence de la santé publique du Canada, 7 Canadiens sur 10 auraient été affectés négativement par la pandémie et 2 Canadiens sur 5 affirmaient avoir vécu de la détresse en lien avec cette dernière. 

Une enquête fut également menée par l’Université de Sherbrooke sur les impacts psychosociaux de la pandémie:

« Ce que l’on constate aujourd’hui, c’est que les niveaux de dépression et d’anxiété au Québec sont actuellement considérablement plus élevés que ce qui était observé en pré-pandémie. Ces chiffres s’apparentent aux niveaux observés dans la communauté de Fort McMurray, 6 mois après les feux de forêt de 2016 » (Dr Mélissa Généreux, septembre 2020)

 

Woman holding her chest as she's experiencing anxiety

QU’EST-CE QUE L’ANXIÉTÉ ?

L’anxiété est une émotion qui se caractérise par des sensations de tension et d’inquiétude et des changements au niveau physique tels qu’une augmentation de la pression artérielle. 

Bien que cette émotion puisse nous être utile dans plusieurs situations, elle prend parfois une ampleur qui a un impact négatif sur notre capacité à fonctionner, notre qualité de vie et sur nos relations interpersonnelles. Elle peut même avoir des conséquences considérables sur notre santé à long terme. Les effets que l’anxiété et les troubles anxieux peuvent avoir sur une personne sont réels, indéniables et méritent notre attention.

Selon Anxiété Canada, il y aurait 11 catégories de troubles de l’anxiété chez l’adulte: Agoraphobie, anxiété de séparation, anxiété liée à la santé, comportements répétitifs centrés sur le corps, phobie spécifique, trouble anxieux généralisé, trouble d’accumulation compulsive, trouble d’anxiété sociale, trouble de stress post-traumatique, trouble obsessionnel-compulsif et trouble panique.

En plus de considérer les impacts qu’ont l’anxiété sur une personne, les spécialistes évaluent également 4 grandes catégories de symptômes ainsi que leur fréquence: 

  • Réponses physique
  • Pensées
  • Émotions
  • Comportements

Si vous pensez souffrir d’anxiété, de trouble anxieux ou si vous vivez tout autre difficulté psychologique, il est important d’en parler avec votre médecin traitant. Vous pouvez aussi vous diriger vers plusieurs ressources telles que celles proposées par le gouvernement du Canada sur leur site internet.

 

LES TRAITEMENTS DISPONIBLES EN CE MOMENT

Plusieurs traitements sont disponibles pour soulager les symptômes d’anxiété. 

  • Traitements pharmaceutiques: Les principaux traitements pharmaceutiques contre l’anxiété sont généralement les antidépresseurs. Les benzodiazépines peuvent également être prescrites en cas de symptômes aigus et/ou jusqu’à ce que les effets thérapeutiques de l’antidépresseur soient atteints, car les antidépresseurs peuvent prendre plusieurs semaines avant d’avoir un impact sur les symptômes liés à l’humeur.
  • La psychothérapie: Plusieurs approches en psychologie sont préconisées pour la gestion de l’anxiété telle que la thérapie cognitivo-comportementale et la thérapie psychodynamique, et peuvent être d’une grande aide. 
  • L’exercice: Les experts s’entendent pour dire que l’exercice a de grands bienfaits sur l’anxiété. En effet, l’activité physique active la production de neurotransmetteurs par le cerveau. Parmi ces neurotransmetteurs, on retrouve ceux visés par plusieurs antidépresseurs comme la sérotonine qui aide à combattre l’anxiété.
  • Les techniques de pleine conscience: Souvent associée à la méditation, la pleine conscience est une approche, une attitude ainsi qu’un ensemble de techniques incluant la méditation. Par ailleurs, plusieurs de ces techniques peuvent aussi se pratiquer dans la vie de tous les jours. Par exemple, en mangeant, en marchant ou lorsque l’on fait de l’exercice. Ces techniques permettent de mieux comprendre et d’identifier les éléments déclencheurs de l’anxiété. Elles permettent ainsi de prendre du recul face à ces facteurs stressants et en facilitent la gestion. D’ailleurs, comme cette approche peut être très bénéfique tant sur le plan mental que physique, nous nous sommes récemment associés à MindSpace pour offrir à nos patients la possibilité de pratiquer les techniques de pleine conscience. Si vous êtes intéressé, vous pouvez participer au programme de réduction du stress basé sur la pleine conscience offert l’automne prochain. Nos patients bénéficient d’une réduction de 20 %. Vous pouvez demander le code promo au personnel de la clinique !
  • Les cannabinoïdes: Le système endocannabinoïde présent dans notre corps joue également un rôle dans les mécanismes liés à l’anxiété. C’est pourquoi ils sont également utilisés en traitement d’appoint pour les symptômes d’anxiété.

Un traitement qui combine plusieurs options (par exemple, traitement pharmaceutique et thérapie psychologique) est bien plus efficace que chaque option de traitement isolée

 

Person practicing yoga to help with Anxiety

LES TRAITEMENTS À BASE DE CANNABINOÏDES DANS L’ANXIÉTÉ

Le corps humain est doté d’un système endocannabinoïde qui gère plusieurs fonctions, incluant celui des comportements émotionnels. Ce système comprend des cannabinoïdes et enzymes produites par ce système qui se lient à divers récepteurs. Le cannabis est une plante qui comprend plus de 100 cannabinoïdes donc les principaux sont le cannabidiol (CBD) et le delta-9 tetrahydrocannabinol (THC). Nous savons d’ailleurs que le CBD interagit avec de nombreux récepteurs/ cibles anxiolytiques. En effet de solides preuves précliniques soutiennent l’utilisation du CBD comme traitement de courte durée des troubles anxieux généralisés, des troubles paniques, des troubles obsessionnels compulsifs et des troubles post-traumatiques (Blessing et al.,2015). Les effets prometteurs démontrés par le CBD en phase préclinique – influençant certainement l’engouement pour le CBD – mettent en évidence le besoin crucial de plus d’études cliniques. Nous avons récemment publié un article sur le sujet, que vous pouvez lire ici.

Toutefois, il est important de noter que pour l’instant, seules des preuves limitées soutiennent l’utilisation du cannabis médical pour les troubles de l’anxiété (Walsh et al., 2015). 

Pour autant, Santé Cannabis a observé un certain succès pour le traitement de l’anxiété avec le cannabis médical. De plus, en étudiant les données de nos patients, nous avons également remarqué des résultats positifs avec le cannabis médical chez des patients présentant des symptômes secondaires  d’anxiété ou de dépression non soulagés (la douleur chronique étant la condition principale la plus fréquente) (Rapin et al., 2021).

La place du cannabis médical dans le traitement de l’anxiété

Le 5 mai 2021, Santé Cannabis organisait une conférence de grande envergure sur les traitements à base de cannabinoïdes, axée sur la recherche et l’innovation à l’échelle internationale. Dans le cadre de cet événement, le Dr Howard Mitnick a dirigé un atelier interactif explorant la place du cannabis médical dans le traitement de l’anxiété – un atelier qu’il su rendre à la fois amusant et incroyablement instructif. Il a livré des arguments puissants, en commençant par affirmer que le cannabis n’est pas le seul domaine où la médecine fondée sur les preuves et sa hiérarchie habituelle constituent un défi: la médecine obstétrique et la médecine de l’allaitement en sont des exemples flagrants. Dans sa pratique clinique, en particulier en 2016 au retour de nombreux soldats déployés en Afghanistan, le Dr Mitnick s’est dit impressionné par l’impact significatif du cannabis sur les patients qui luttaient contre l’anxiété liée au syndrome de stress post-traumatique et qui essayaient par tous les moyens de calmer leur cerveau. Il a souligné avec humour que si sa présentation devait porter sur les données probantes appuyant l’utilisation du cannabis médical pour traiter l’anxiété, elle serait très courte. La question est plutôt de savoir comment nous pouvons, comme cliniciens et comme communauté, concilier le peu de données probantes avec le potentiel thérapeutique observé chez les patients de nombreux cliniciens.

 

A group of patients in a support group at Santé Cannabis

L’ANXIÉTÉ À SANTÉ CANNABIS

Comme cliniciens, nous avons vu de nos propres yeux l’amélioration que les patients peuvent avoir suite à un traitement de cannabis médical. Néanmoins, nous savons que ces anecdotes de succès individuel ne sont pas suffisantes pour indiquer comment prescrire un traitement à grande échelle. Grâce à l’utilisation et à l’interprétation de nos données du monde réel, notre clinique s’efforce d’offrir de meilleurs soins aux patients en faisant progresser la science, incluant les données concernant la place du cannabis dans le traitement de l’anxiété.

Nous offrons également à nos patients des groupes de soutien, des présentations et outils notamment pour la gestion du stress et la pleine conscience.

La combinaison d’une formation formelle des professionnels de la santé et de recherches de haute qualité est essentielle pour accroître la sélection des traitements pour l’anxiété et fournir les meilleurs soins aux patients. 

Travaillez avec nous à l’élaboration de traitements de la plus haute qualité pour les personnes souffrant d’anxiété ou de troubles anxieux.  

Santé Cannabis s’engage à faire progresser les connaissances sur l’anxiété et les traitements à base de cannabinoïdes, et à ce titre, nous offrons des services de recherche aux entreprises et aux institutions intéressées par le développement d’études cliniques. 

Pour les cliniciens et cliniciennes qui traitent actuellement des personnes souffrant d’anxiété ou de troubles anxieux et qui souhaitent inclure le cannabis médical à leur pratique, nos préceptorats sont disponibles pour tous les médecins locaux et internationaux. Pour les prescripteurs du Québec, nous offrons également un programme de formation gratuit sur les traitements à base de cannabinoïdes et sur la façon de les prescrire.

Auteur

Andrée Charbonneau, Infirmière coordonnatrice

En remerciant le département de la recherche

 

Ressources

https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/publications/maladies-et-affections/symptomes-anxiete-depression-pandemie-covid-19.html#fn1

https://www.anxietycanada.com/fr/

 

https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/vie-saine/votre-sante-vous/maladies/sante-mentale-troubles-anxieux.html

 

Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

 

Institut de Formation Santé Cannabis