Pour commencer - Patients

Comment devient-on patient chez Santé Cannabis?

Répondez à notre sondage confidentiel.
Apprenez-en davantage sur notre processus. 

Puis-je acheter du cannabis chez Santé Cannabis?

Non, nous ne sommes pas un fournisseur. Nous ne vendons aucun cannabis dans nos cliniques.

Chez Santé Cannabis, vous pouvez consulter un médecin, rencontrer un éducateur et avoir accès à du soutien communautaire (p. ex., un groupe de soutien). La clinique peut vous aider à choisir un producteur autorisé, mais ne peut pas vous vendre de cannabis.

Quels sont les services offerts par Santé Cannabis?

Chez Santé Cannabis, vous pouvez consulter un médecin, rencontrer un éducateur et avoir accès à du soutien communautaire.

Consultez la page services pour en savoir plus sur notre processus. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour vous tenir au courant des évènements à venir à chacune de nos quatre cliniques.

Combien de temps faut-il pour s’inscrire?

Dès que Santé Cannabis aura reçu votre réponse au sondage, un membre du personnel communiquera avec vous dans les cinq (5) jours ouvrables afin de discuter des prochaines étapes et vous dira si Santé Cannabis est approprié pour vous. Il vous sera peut-être demandé de fournir d’autres documents (si tel est le cas, nous vous expliquerons comment les obtenir).

Une fois tous les documents reçus et vérifiés, la clinique fixera un rendez-vous avec un médecin. Le temps d’attente actuel pour une évaluation médicale, après réception des documents, est d’environ un mois.

Une fois que vous aurez obtenu une ordonnance, vous rencontrerez un éducateur pour trouver un producteur autorisé adapté à vos besoins.

Finalement, lorsque vous aurez envoyé tous les documents nécessaires au producteur autorisé, le traitement de votre inscription prendra entre trois et sept jours. Vous pourrez ensuite passer une commande.

Mon ordonnance de cannabis à des fins médicales peut-elle provenir d’un centre compassion ou d’un autre organisme semblable?

Non.

Les patients n’ont pas à être citoyens canadiens ou à détenir un statut de résident particulier.

En revanche, les patients doivent déclarer être résidents canadiens lorsqu’ils présentent une demande d’inscription auprès d’un producteur autorisé.

Les patients doivent-ils être citoyens canadiens?

Non.

Les patients n’ont pas à être citoyens canadiens ou à détenir un statut de résident particulier. En revanche, les patients doivent déclarer être résidents canadiens lorsqu’ils présentent une demande d’inscription auprès d’un producteur autorisé .

Puis-je cultiver mon propre cannabis?

Oui, c’est possible.

Des dispositions particulières ont été mises en place pour permettre aux patients de produire (en petite quantité) du cannabis à des fins personnelles ou d’en faire produire par une personne désignée. Ils doivent en faire la demande auprès de Santé Canada.

De son côté, Santé Cannabis peut vous conseiller des endroits où acheter vos graines et vous aider à remplir les documents nécessaires .

J’ai entendu qu’au Québec il faut participer à une recherche pour recevoir un traitement à base de cannabis. Est-ce vrai?

Oui, mais ne vous inquiétez pas.

Santé Cannabis s’assure que les patients n’aient à fournir aucun effort supplémentaire tout en contribuant aux importantes recherches sur le cannabis.

Vous devrez simplement répondre à un court questionnaire sur vos expériences lors de chaque visite. Notre équipe d’assistants, d’infirmières et de médecins vous aidera tout au long du processus.

** Les données de recherches sont confidentielles. Elles ne sont pas liées à l’identité des patients ou aux renseignements personnels sur leur santé. **

Pour commencer - Médecins

Comment puis-je référer un patient vers les services de Santé Cannabis?

Pour aiguiller un patient vers Santé Cannabis, vous n’avez qu’à envoyer, par courriel ou télécopieur, un formulaire rempli, accompagné d’un résumé des antécédents médicaux du patient ainsi que d’une liste de sa médication passée et actuelle.

Nous offrons une formation gratuite aux professionnels de la santé sur l’aiguillage des patients vers Santé Cannabis. Consultez ici pour connaître les formations offertes.

Comment savoir si un patient est admissible au cannabis à des fins médicales?

Si vous croyez qu’un patient est admissible, vous pouvez l’aiguiller chez Santé Cannabis en remplissant un formulaire.

Nous procéderons ensuite à l’évaluation. Nous offrons également des séries de webinaires continues, destinées aux professionnels de la santé qui envisagent d’utiliser le cannabis pour traiter divers symptômes et problèmes de santé.

Dois-je rédiger une ordonnance pour mon patient?

Non.

Plusieurs médecins s’intéressent aux traitements à l’aide de cannabis et de cannabinoïdes, mais n’ont pas le temps de se tenir à jour sur la recherche et les meilleures pratiques cliniques en ce qui concerne le cannabis à des fins médicales. Pour obtenir des services spécialisés en cannabis à des fins médicales, Santé Cannabis est votre partenaire.

Remplissez un formulaire de demande de consultation; nous évaluerons le patient et vous enverrons un rapport.

Est-ce que les professionnels de la santé doivent obtenir une autorisation particulière pour autoriser la consommation de cannabis à des fins médicales?

Non.

Les médecins n’ont besoin d’aucune autorisation particulière pour autoriser la consommation de cannabis à des fins médicales. En revanche, les professionnels de la santé doivent suivre les lignes directrices de la province dans laquelle ils sont autorisés à pratiquer.

Quels professionnels de la santé peuvent autoriser la consommation de cannabis à des fins médicales?

Selon les lignes directrices provinciales à l’intention des médecins, ce sont les médecins habilités qui peuvent autoriser la consommation de cannabis à des fins médicales. Selon les lignes directrices provinciales, les infirmières praticiennes peuvent également l’autoriser.

Coûts

Combien coûte le cannabis à des fins médicales?

Le coût du cannabis à des fins médicales varie en fonction du producteur autorisé, de la variété de cannabis séché et du type de produit.

En général, le cannabis séché coûte entre 5 $ et 15 $ le gramme et se vend par tranches de cinq grammes.

Quant à elles, les huiles de cannabis se vendent en bouteilles de 30 ml à 100 ml et leur prix varie de 90 $ à 250 $ selon leur concentration en cannabinoïdes. De plus, des producteurs autorisés ont récemment lancé des capsules d’huile de cannabis coûtant entre 3 $ et 10 $ l’unité.

Santé Cannabis vous aidera à choisir le produit qui vous convient, en fonction de vos besoins en matière de santé et de vos moyens. La clinique ne peut pas offrir de rabais, mais elle peut prendre le temps de vous parler des options qui s’offrent à vous et des coûts de celles-ci.

Mes assurances couvrent-elles le cannabis à des fins médicales?

Non, malheureusement. Pour qu’un médicament soit couvert par les assurances, il doit posséder un numéro d’identification du médicament. Le cannabis n’en possède pas actuellement.

Nous nous efforçons toutefois de changer cette situation à l’aide de nos recherches. Apprenez-en davantage au sujet de la recherche en lisant notre blogue.

Actuellement, le cannabis à des fins médicales (le cannabis séché) est couvert par le ministère des Anciens Combattants. Il existe des cas particuliers où le cannabis a été couvert par les assurances.

Le cannabis à des fins médicales est-il déductible d’impôt?

Oui.

Le cannabis à des fins médicales acheté dans le respect du RACFM est admissible au crédit d’impôt pour frais médicaux.

Légalité

Le cannabis est-il légal?

Pas encore : le 7 juin 2018, les sénateurs canadiens ont voté en faveur de l’adoption du projet de loi C-45, la « Loi sur le cannabis » visant à lever la prohibition de la substance. Le cannabis devrait être légalisé (en vertu de certaines règles) d’ici deux à trois mois. La vente légale de cannabis aux consommateurs adultes débutera cet automne. Lire l’article de la CBC à ce sujet ici.

Au Québec

Mardi dernier, le Québec a fait un pas officiel vers la légalisation en votant en faveur du projet de loi no 157. Or, les lignes directrices provinciales s’avèrent plus restrictives que celles émises par le gouvernement fédéral. Les Québécois ne pourront pas cultiver de cannabis chez eux.

Le cannabis légal entrera en boutique au plus tôt en août, et seulement les personnes âgées de 18 ans ou plus pourront en acheter.

Le quotidien Montreal Gazette a publié une foire aux questions.

Restez à jour sur l’évolution de la légalisation du cannabis en vous abonnant à notre bulletin d’information ou en consultant notre blogue.

Il est possible d’acheter du cannabis auprès de distributeurs autorisés qui vous enverront ensuite vos achats par la poste. À ce jour, il est impossible d’acheter légalement du cannabis en boutique.

Le cannabis acheté en dehors du cadre du Règlement sur l’accès au cannabis à des fins médicales (RACFM) est illégal. La possession, la production et la distribution (le trafic) de cannabis sont passibles de sanctions pénales.

La légalisation modifiera-t-elle la façon d’opérer de Santé Cannabis?

Non.

Santé Cannabis continuera de mettre à profit son expérience auprès de milliers de patients, d’être le partenaire de référence pour les patients et les professionnels de la santé, et d’offrir expertise et engagement social. La clinique continuera d’assurer l’accès au cannabis à des fins médicales pour ses patients; ses services continueront de se diversifier à mesure que les lois encadrant le cannabis changeront.

Santé Cannabis continuera d’élaborer des plans de traitements auprès des patients, des soignants et des médecins.

La clinique croit aux bienfaits des soins qu’elle offre aux patients. Son engagement envers le soutien, l’éducation et la recherche restera inchangé après la légalisation. Ses services permettront aux patients d’avoir accès à du cannabis, de manière sécuritaire et confidentielle, sous la supervision de professionnels de la santé qualifiés.

Aurai-je encore besoin d’une ordonnance après la légalisation?

Oui.

Chez Santé Cannabis, les patients consomment du cannabis à titre de médicament. La clinique continuera d’en prescrire aux patients qui en ont besoin pour leur santé. Les médecins et les éducateurs de Santé Cannabis continueront de soutenir et de superviser les patients traités au cannabis à des fins médicales.

Le cannabis est une substance aussi complexe que l’état de santé d’une personne. Il est donc important que sa consommation soit supervisée par des professionnels de la santé qualifiés. Les médecins et les éducateurs de Santé Cannabis continueront de travailler auprès des patients en tenant compte de leurs antécédents et objectifs de santé. Ils donneront également la priorité à la sécurité des patients en s’assurant de bien expliquer les risques potentiels (comme les interactions médicamenteuses).

Devrai-je toujours participer à la recherche après la légalisation?

Oui.

Pour avoir accès à du cannabis à des fins médicales, le Collège des médecins du Québec exige toujours aux patients de participer à la recherche. Le domaine du cannabis à des fins médicales doit encore être approfondi. En participant à la recherche, les patients contribuent à ce que la substance soit utilisée comme médicament d’ordonnance, et que les avantages et inconvénients du cannabis soient consignés.

Après la légalisation, pourrai-je acheter mon cannabis d’ordonnance dans une boutique?

Non.

Santé Cannabis élabore des plans de traitement qui tiennent compte du type de cannabis à des fins médicales, de la posologie et du mode d’administration. Ces plans de traitements sont élaborés en fonction des particularités de certains produits qu’il sera impossible de se procurer en boutique.

Les centres compassion et les autres organismes semblables sont-ils légaux? Pourquoi existent-ils?

Non.

La vente de cannabis au détail (en boutique) n’est pas légale pour le moment.

Seuls les producteurs autorisés par Santé Canada peuvent vendre du cannabis. Pour ce faire, ils doivent livrer le cannabis chez les clients par courrier. Les clients ne peuvent pas se rendre en boutique pour effectuer leurs achats. Santé Cannabis aide les patients à choisir un producteur autorisé et les variétés appropriées.

Actuellement, des boutiques de cannabis ont pignon sur rue au Québec. Malgré leur illégalité, elles ont été fondées par des défenseurs qui croient en leur importance; ces derniers travaillent depuis des années à changer leur statut légal. On appelle couramment ces boutiques des « centres compassion », car le service qui y est offert est, justement, compatissant.

Ailleurs au Canada (p. ex., à Vancouver), des municipalités ont créé des règlements administratifs et des permis d’exploitation commerciale pour les dispensaires de cannabis, sans égard au statut juridique de la substance. Ces règlements administratifs et ces permis d’exploitation commerciale n’existent pas au Québec.

Comment puis-je prouver la légalité de mon cannabis?

Si on vous a prescrit du cannabis, vos commandes seront accompagnées d’un document d’inscription. Elles seront également identifiées par une étiquette qui prouvera leur légalité. Si vous devez prouver la légalité de votre cannabis, vous pouvez présenter :

  • Le document d’inscription;
  • L’étiquette;
  • L’emballage original.

Questions d’ordre général sur le cannabis à des fins médicales

Mes symptômes et mes problèmes de santé peuvent-ils être traités à l’aide de cannabis à des fins médicales?

De nombreux symptômes et problèmes de santé peuvent être traités à l’aide de cannabis à des fins médicales.

Selon les données probantes, cette substance traite mieux certains symptômes que d’autres. Ces données probantes proviennent de diverses sources : essais cliniques (les plus fiables), études de cas et anecdotes (ces dernières ne constituent pas des recherches, mais des améliorations ont été notées chez certains patients).

Après révision des données probantes sur le cannabis, la clinique a établi une liste (ci-dessous) des symptômes et des problèmes de santé que le cannabis à des fins médicales peut contribuer à traiter. Si vous éprouvez des symptômes ou un problème de santé qui ne figurent pas sur cette liste, mais que vous pensez que le cannabis à des fins médicales peut tout de même vous être bénéfique, veuillez nous joindre.

Nausée — Manque d’appétit — Spasticité — Inflammation — Anxiété — Insomnie — Problèmes digestifs et spasmes — Douleur — Douleur neuropathique — Neuropathie — Syndrome de la douleur chronique — Douleur cancéreuse — Traumatisme médullaire — Sclérose en plaques — Arthrite — Épilepsie — Cachexie due au SIDA/VIH — Migraines — Troubles gastro-intestinaux — Trouble anxieux — Dépression — Trouble de stress post-traumatique

Suis-je contraint à fumer mon cannabis à des fins médicales?

Non.

Fumer comporte certains risques pour la santé et peut s’avérer difficile pour beaucoup de monde. Il est plutôt conseillé de vaporiser le cannabis. Autrement, il existe plusieurs autres façons de consommer du cannabis à des fins médicales. L’ingestion d’huile de cannabis, par exemple.

Santé Cannabis propose un service de planification nutritionnelle ainsi que des recettes équilibrées pour offrir des solutions de rechange au tabagisme.

Puis-je consommer du cannabis à des fins médicales lorsque je suis à l’hôpital?

Cela dépend de la politique de chaque hôpital. Plusieurs hôpitaux autorisent la consommation de cannabis dans leur établissement.

Il m’est difficile de recevoir mon cannabis à des fins médicales à la maison. Pourrais-je plutôt le recevoir à mon établissement de soins prolongés, à mon refuge, à mon centre de soins palliatifs ou au bureau de mon médecin?

Oui.

Pour cela, vous devrez obtenir l’autorisation de la personne responsable de votre établissement ou de votre professionnel de santé. Pour ce faire, cette personne devra remplir la section appropriée dans votre demande d’inscription.

Puis-je conduire si j’ai consommé du cannabis à des fins médicales?

Le cannabis à des fins médicales affaiblit les facultés. On conseille aux patients d’attendre au moins quatre (4) heures après avoir inhalé du cannabis, et huit (8) heures après en avoir ingéré, avant d’opérer de la machinerie lourde.

Or, sachez qu’il s’agit ici de conseils généraux; les effets des cannabinoïdes, particulièrement ceux du THC en forte concentration, varient grandement. Il est possible que les effets du cannabis durent plus longtemps; assurez-vous donc de bien évaluer votre niveau d’ébriété avant de prendre le volant.

Si vous consommez du cannabis à des fins médicales depuis peu (un an ou moins), redoublez de prudence lorsque vous évaluez votre niveau d’ébriété : préconisez la sécurité.

À quel moment mes produits de cannabis expireront-ils?

Cela dépend du produit et de la manière dont vous l’entreposez.

La plupart des produits de cannabis séché n’ont pas de date d’expiration. Selon les conditions d’entreposage, les produits commenceront à perdre leur humidité après plus ou moins 90 jours. Lorsque cela se produit, les ingrédients actifs (le THC et le CBD) perdent de leur puissance et se transforment en cannabinol (CBN), un autre cannabinoïde.